top of page
Rechercher
  • CABINET VIDAL

Qu’est-ce qu’un cancer du foie ?



Comprendre le cancer du foie Le diagnostic de cancer du foie est inattendu dans de nombreux cas. Mais qu’est-ce qui se cache derrière ? Vous trouverez ici des informations détaillées sur la maladie, les causes possibles, les méthodes de diagnostic et l’importance d’un dépistage précoce en cas de cancer du foie. Le foie Le foie est un organe situé en haut à droite de l’abdomen et rappelle un triangle à angle droit. Il pèse environ 1,5 kg et est enveloppé d’une capsule conjonctive, elle-même recouverte par le péritoine. Le foie comprend un lobe gauche et un lobe droit. Chaque lobe se compose de 50 000 à 100 000 lobules hépatiques, comptant eux-mêmes trois millions de cellules hépatiques, les hépatocytes. Ces cellules assurent des fonctions métaboliques importantes.

Le foie et les organes voisins (1) Foie (2) Vésicule biliaire (3) Voie biliaire (4) Intestin grêle (duodénum) (5) Pancréas (6) Estomac (7) Rate

Tout comme les reins, le foie nettoie l’organisme en éliminant les substances nocives telles que, par exemple, l’alcool ou les substances chimiques contenues dans les médicaments. Le foie joue par ailleurs un rôle important dans la digestion en secrétant la bile et dans l’assimilation des aliments et des nutriments. C’est dans le foie que la dégradation de l’hémoglobine, le pigment rouge du sang, produit la bilirubine et que sont secrétées des protéines importantes comme l’albumine, la protéine la plus abondante dans le sang. C’est pourquoi le foie est l’organe le plus important pour le métabolisme. Qu’est-ce que le cancer du foie ? Le cancer du foie est une tumeur, appelée également carcinome, qui s’est formée dans le foie. C’est pourquoi on parle aussi d’hépatocarcinome. Une tumeur est une prolifération anarchique de cellules. Les médecins font la distinction entre un cancer primitif du foie et un cancer secondaire du foie en fonction de l’origine de la tumeur. La question ici est de savoir si elle s’est développée à partir de cellules hépatiques (tumeur primitive) ou s’il s’agit de métastases hépatiques (tumeurs secondaires) qui proviennent d’un autre endroit de l’organisme, par exemple des poumons ou de l’appareil gastro-intestinal, et qui ont migré vers le foie (cancer secondaire). Parmi les formes primitives du cancer du foie, on compte aussi des tumeurs survenues à proximité du foie, par exemple dans les voies biliaires comme le cholangiocarcinome. L’angiosarcome, qui apparaît dans les vaisseaux sanguins qui irriguent le foie, en fait aussi partie. Environ 90 % des tumeurs hépatiques malignes sont des carcinomes hépatocellulaires (CHC), un peu moins de 10 % des carcinomes cholangiocellulaires (CCC) : Carcinomes hépatocellulaires (CHC) Ils sont dus à la croissance anarchique des cellules hépatiques (hépatocytes). Plus le cancer progresse, plus il élimine de tissu hépatique fonctionnel. Souvent les personnes atteintes souffrent en outre d’une cirrhose du foie. Carcinomes cholangiocellulaires (CCC) Ces tumeurs se situent dans les voies biliaires à l’intérieur et à l’extérieur du foie. Contrairement aux carcinomes hépatocellulaires, elles répondent moins bien aux traitements. Le cancer du foie ne se déclare le plus souvent qu’à un âge avancé. C’est pourquoi la plupart des patients atteints d’un cancer du foie en Suisse ont entre 65 et 80 ans. Cette classe d’âge se trouve confrontée à des questions très spécifiques lorsqu’il s’agit de gérer la maladie.



Quelles sont les causes du cancer du foie ? Il existe différentes causes et différents facteurs de risque responsables d’un cancer du foie. Les plus fréquents sont les suivants :

  • Cirrhose du foie – tissu cicatriciel du foie résultant d’une inflammation chronique

  • Abus d’alcool

  • Hépatite B ou C chronique

  • « Foie gras » – dû à un excès de nourriture, un manque d’activité physique ou au diabète

  • Troubles du métabolisme, p. ex. du métabolisme du fer (hémochromatose)

  • Toxines des moisissures, dites aflatoxines

75 % des patients atteints d’un cancer du foie souffrent aussi d’une cirrhose du foie. Cette dernière n’est pas toujours due à une consommation abusive d’alcool, elle peut aussi résulter d’une maladie inflammatoire chronique du foie. Quiconque est exposé à un risque accru de cancer du foie, par exemple parce qu’il présente plusieurs des facteurs de risque, devrait se faire examiner tous les six mois. Comment s’effectue le diagnostic ? Le médecin recourt à plusieurs examens pour le diagnostic d’un cancer du foie. Il commence par une anamnèse, c’est-à-dire qu’il pose des questions sur les symptômes et demande s’il existe des facteurs de risque favorisant un cancer du foie. Il procède ensuite à un examen médical. Il utilise en outre les techniques suivantes : Examens par imagerie médicale Une échographie permet d’observer le foie et les organes abdominaux. Si elle révèle la présence d’une tumeur, une tomodensitométrie (TDM) et/ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) fourniront des images plus précises permettant de constater l’extension de la tumeur et d’éventuelles métastases. Prélèvement d’échantillons tissulaires (biopsie) Analyses en laboratoire Outre les examens par imagerie médicale, le médecin peut aussi avoir recours à une gastroscopie, une coloscopie, une laparoscopie ou encore à l’exploration des vaisseaux sanguins de l’abdomen par cathétérisme. Si l’on craint la présence de métastases osseuses, une scintigraphie osseuse s’imposera. Il s’agit ici d’une technique d’imagerie médicale qui fait apparaître les altérations survenues dans les os.

Consultez un médecin sans attendre en cas de symptômes et faites-vous examiner. Plus un cancer du foie est détecté à un stade précoce, meilleures sont les chances de guérison.

Savoir reconnaître les symptômes d’un cancer du foie Un cancer du foie s’accompagne de certains symptômes que l’on n’associe pas tout de suite à la maladie : ne les prenez pas à la légère, consultez votre médecin de famille pour qu’il vous examine. Il peut vous recommander à d’autres spécialistes. Résumé Lorsque le foie, cet organe de détoxification, est atteint d’un cancer, il existe différentes méthodes de diagnostic possibles. Les patients à risque notamment ne devraient pas ignorer ces symptômes.

Comments


bottom of page