top of page
Rechercher
  • CABINET VIDAL

Un médicament anticancéreux expérimental pourrait aider à réparer les lésions nerveuses de la moelle épinière




Des neuroscientifiques de l’Université de Birmingham ont découvert qu’un médicament anticancéreux en cours de développement, était capable de stimuler la régénération des nerfs endommagés après un traumatisme de la moelle épinière. Ce médicament, baptisé AZD1390, a été conçu à l’origine pour augmenter la sensibilité des cellules cancéreuses à la radiothérapie.


Selon l’Organisation mondiale de la santé, entre 250 000 et 500 000 personnes dans le monde subissent chaque année une lésion de la moelle épinière. La majorité des cas sont dus à un traumatisme (accident de la route, chute, etc.). Les symptômes — perte partielle ou totale de la fonction sensorielle et/ou du contrôle moteur des membres — dépendent de la gravité de la blessure et de son emplacement exact. Les personnes concernées sont deux à cinq fois plus susceptibles de mourir prématurément. À l’heure actuelle, il n’existe malheureusement aucun remède.


Le traitement des lésions médullaires est en effet très complexe, d’autant plus que les neurones du système nerveux central présentent naturellement une faible capacité à se régénérer après une blessure. Ces lésions se caractérisent par l’accumulation de cassures double brin non réparées dans l’ADN des neurones, qui entraînent une instabilité du génome dans les cellules qui se répliquent et peuvent déclencher l’apoptose (l’autodestruction des cellules). Ces cassures provoquent l’activation de l’ATM, une protéine kinase qui régule leur réparation.


Source Trustmyscience


bottom of page