top of page
Rechercher
  • CABINET VIDAL

Endométriose rectale laparotomie

L’endométriose digestive représente 8 à 12 % des endométrioses et s’intègre le plus souvent dans le cadre d’une endométriose pelvienne profonde. La symptomatologie digestive, souvent fruste, se caractérise par une dyschésie et une constipation douloureuse à recrudescence périmenstruelle et s’associe à une symptomatologie gynécologique douloureuse ainsi qu’à une infertilité. Le bilan comporte un examen clinique sous anesthésie générale, une échoendoscopie rectale qui est l’examen de référence pour le diagnostic d’une atteinte de la musculeuse rectale, une IRM pelvienne permettant de faire le bilan complet des lésions d’endométriose profonde et un scanner abdomino-pelvien plus sensible pour les localisations digestives multiples. Seul le traitement chirurgical radical de l’endométriose, consistant en une exérèse complète de toutes les lésions d’endométriose digestive, urologique, pelvienne profondes et annexielles tout en préservant la fertilité, permet une disparition des douleurs et une prévention des récidives. La laparotomie reste la voie d’abord de choix en raison de la fréquence des lésions extra-digestives et des difficultés techniques majorées par les antécédents chirurgicaux souvent multiples. La laparoscopie ne doit être réservée qu’à des malades sélectionnées présentant une atteinte colorectale isolée.




Comentarios


bottom of page